• +212661096492
  • Livraison offerte à partir de 500DH
  • Lundi-Samedi 9:00 - 18:00

Mystère de beauté ancestral et puissant antibiotique naturel, le miel fait partie intégrante de bon nombre de nos routines cosmétique ou bien-être. Si, tout comme moi, vous êtes fan du miel, et plus particulièrement du miel de forêt de guinée , vous vous êtes déjà certainement demandé comment été crée ce merveilleux produit. Ori vous emmène aujourd’hui au cœur des ruches pour comprendre le processus de fabrication du miel !

Comment se déroule la fabrication du miel ?

1ère étape : des fleurs à la ruche

La pollinisation, ou la reproduction des fleurs

Elle s’effectue essentiellement grâce au travail des abeilles qui transportent le pollen de fleur en fleur. Pour que les fleurs soient pollinisées, les étamines (qui sont des éléments mâles) du pollen doivent être déposées sur le pistil des fleurs (qui est un élément femelle).

Le nectar, le secret des fleurs pour séduire les abeilles.

Pour attirer les abeilles indispensables à la reproduction florale, les fleurs produisent du nectar, une substance sucrée irrésistible pour les abeilles. Leurs trompes leur permettent de récupérer le nectar au cœur des fleurs mellifères et c’est dans leur jabot qu’elle le transporte jusqu’à la ruche. Le miellat, des gouttelettes sucrées accrochées aux feuilles des végétaux, est également apprécié des abeilles. Les petits insectes, tels que les pucerons, sont responsables de sa production. Ils se nourrissent de la sève des plantes puis rejettent le surplus sous forme de gouttelettes.

2ème étape : l’élaboration du miel par les abeilles

Le processus de fabrication du miel

Remplie de nectar et de miellat, l’abeille peut retourner à la ruche. Elle mélange alors ces deux ingrédients avec sa salive puis mâche l’ensemble. L’abeille transmet sa préparation à une autre abeille, qui la mélange à son tour. Au fil des échanges, le mélange s’enrichit, évolue pour devenir du miel.

Les autres produits de la ruche

Le miel n’est pas le seul ingrédient qui est récolté au sein de la ruche et apprécié pour ses bienfaits :

  • la cire d’abeille : fabriquée par les glandes cirières, elle est utilisée pour la construction des alvéoles servant de nid aux jeunes larves et de stockage pour le miel.
  • la propolis : il s’agit d’une résine végétale ramassée par les abeilles sur les bourgeons des arbres. Les abeilles s’en servent pour se protéger des microbes et des intempéries, et pour réparer les fissures de la ruche.
  • la gelée royale : les abeilles nourricières sécrètent cette substance qui nourrit les larves et la reine.

3ème étape : le rôle de l’apiculteur

Qui est-il ?

Un apiculteur est une personne en charge de plusieurs colonies d’abeilles. Ce professionnel veille à la bonne santé des abeilles en leur apportant les ressources nécessaires à la production du miel. Suffisamment d’eau, de nombreuses fleurs et aucun danger à proximité : voilà des conditions optimales pour obtenir un produit de qualité. Lorsque cela est nécessaire, il met en place plus de ruches pour accueillir les nouveaux essaims.

La récolte du miel

Il faut attendre l’été pour procéder à l’extraction du miel. La récolte s’effectue lorsque le miel est à maturité, à la fin de la phase d’operculation. À ce moment-là, le miel ne contient plus que 18 % d’eau. L’apiculteur s’assure de laisser suffisamment de miel dans la ruche pour que les abeilles puissent survivre et se reproduire.

Fabrication du miel naturelle VS industrielle : quelle différence ?

Les rayons des supermarchés ne sont pas toujours remplis de produits sains et naturels. Le miel ne fait pas exception à la règle et rares sont les produits de qualité commercialisés en grande surface. On estime que 30 % de ces miels ne sont en réalité pas de vrais miels.

Faux miel, vrai miel, comment les reconnaître ?

Si l’on regarde d’un peu plus près la composition d’un miel bon marché, provenant généralement de Chine, on retrouve :

  • 80% de sucres
  • 18% d’eau
  • 2% de produits divers.
  • de l’amidon hydrolysé
  • des sirops industriels

La plupart de ces ingrédients ne sont pas observés dans la composition d’un miel 100 % naturel. Cela altère non seulement le goût, mais également les propriétés pour lesquelles vous achetez ce produit.

Comment acheter du bon miel ?

L’étiquette reste un élément capital à consulter avant de passer en caisses. Laissez de côté les “mélanges de miel” et autres produits modifiés et tournez-vous vers des miels produits localement. Dans l’idéal, se rendre chez un apiculteur est une solution parfaite pour obtenir un produit de qualité et des conseils avisés sur son utilisation et ses bienfaits.

Abonnez-vous pour des astuces hebdomadaires
Suivez nous
Shopping cart
Il n'y a pas d'articles dans le panier !
Continuer les achats
0
Open chat